samedi 28 juin 2014

Comme son ami DSK, Michel SAPIN a participé aux détournements des indemnités de la Guerre du Golfe, les militaires non corrompus se révieillent....

Ministre délégué auprès du ministre de la Justice (mai 1991 - avril 1992, gouvernement Édith Cresson), ministre de l'Économie et des Finances (avril 1992 - mars 1993, gouvernement Pierre Bérégovoy)et, Le 2 avril 2014 il est nommé ministre des Finances et des Comptes publics du gouvernement de Manuel Valls..... FRANC-MACON du GRAND ORIENT DE FRANCE. Durant la campagne de François Hollande, il est chargé du programme présidentielle de François Hollande. A propos du Traité de Maastricht, qui préfigure le Traité de Lisbonne, il déclare : «Maastricht apporte aux dernières années de ce siècle une touche d’humanisme et de Lumière qui contraste singulièrement avec les épreuves cruelles du passé». Lors du Congrès de Versailles en 2008, il vote pour la réforme constitutionnelle permettant la ratification du Traité de Lisbonne. Lors du vote qui permit la ratification du Mécanisme Européen de Stabilité, il s’abstient comme la plupart des parlementaires socialistes, permettant l’adoption du MES à la majorité absolue. Il participe aux diners du CRIF, en particulier en 2003 où il est présent aux «12 HEURES POUR L’AMITIE FRANCE-ISRAEL» avec François Hollande, Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Sarkozy, Pierre Lellouche et Benyamin Netanyahou (1er ministre de l’entité sioniste). Il participe aux réunions du Groupe BILDERBERG, notamment en 1992 aux côtés de Jacques Toubon, Ernest-Antoine Seillière, Philippe Villin, André Levy-Lang ou encore Bernard Arnault.

3 commentaires:

Vincent Fili a dit…

http://www.alerte-ethique.fr/news/lettre-d%e2%80%99un-veteran-des-opex-%c3%a0-michel-sapin/

Vincent Fili a dit…

http://www.alerte-ethique.fr/news/lettre-d%e2%80%99un-veteran-des-opex-%c3%a0-michel-sapin/

Vincent Fili a dit…

bonjour,
Cette homme en sait plus qu'il dit! c'est l'une des raisons qui a poussé Hollande a le rappeler a rejoindre son gouvernement pour occuper a nouveau son poste qu'il occupé déjà en 92 sous le gouvernement de (Bérégovoy). Avant de céder sa place début 93 a un certains (Sarko) qui allait changer le cours de l'histoire dont il est aujourd'hui confronté! a suivre..